Vous trouverez ci-dessous toutes les informations sur la commune.

N'hésitez pas à vous connecter et à poser une question, une employée de la mairie vous répondra au plus vite.

La mairie est ouverte de 9 h 15 à 12 h 15  les Lundi, Mercredi,  Vendredi et Samedi

Tél : 03.28.42.30.12             Mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Fax : 03.28.43.06.80

Bonne navigation.

 

 

 

Noordpeene labellisé village patrimoine est situé au cœur de la Flandre, compte 786 habitants sur 1700 ha.

Noordpeene, dont le nom indique sa localisation au nord de la Peene becque, est situé, dans le canton de Wormhout, au pied du mont Cassel, dans le département du Nord à 40 km de Dunkerque et à 63 km de Lille.

Noordpeene se trouve dans la plaine faiblement vallonnée au cœur de la Flandre Intérieure et fait partie de la CCFI (Communauté de Communes de la Flandre Intérieure)

Au nord : 2 buttes, témoins tertiaires dominent :

                        - le mont Balenberg 70 m ;

                                       - le Tom Veld 62 m.

La Peene becque qui s’écoule lentement sépare ces 2 monts. Noordpeene fait partie du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale avec une zone du marais, dans le secteur du Coin Perdu, du Schoubrouck et du Paradis constitue un milieu naturel fort intéressant du point de vue écologique.

Le charme de secteur est exploité par un sentier de grande randonnée le GR128 de l’Houtland.

 

En 1856/57 Louis DEBAEKER  disait de ce village :

" Lorsqu’on descend du Mont-Cassel dans la vallée par la route de Watten, on voit, à l’occident, s’élancer d’un bouquet d’arbres verts la flèche d’un clocher toute dentelée et festonnée. Ce gracieux campanile surmonte une petite église qu’entourent un cimetière et quelques maisons de laboureurs et d’artisans ; paisibles demeures dont le silence n’est interrompu que par le murmure d’un ruisseau limpide, le chant des oiseaux et la cloche qui annonce l’heure de la prière, avant et après le travail de la journée. Une fois pourtant, à l’automne, quand le moissonneur a rentré les dernières gerbes de blé, ces maisons prennent une parure de fête ; des herbes odorantes en jonchent le sol et des fleurs ornent le foyer, et le matin et le soir, après avoir assisté aux saints offices, les jeunes villageois et les jeunes filles se livrent au plaisir de la danse.  Puis, la fête passée, chacun repend son travail de chaque jour, priant Dieu de le bénir ; car on est religieux dans ce joli village, qu’on appelle aujourd’hui Noordpeene (anciennement Pienne, Peene…)  "